Psychothérapie intégrative
L’esprit intégratif

L’intégration est avant tout un état d’esprit qui inclut les aspects philosophique, sociologique, scientifique et métaphysique. Elle répond à une évolution de la conscience humaine, doit tendre à un déploiement d’une compréhension plus unitaire du monde et de l’humain, et appelle la mise en place progressive de collaborations transdisciplinaires.

Les grands principes de la psychothérapie intégrative

La psychothérapie intégrative repose sur une vision holistique ainsi que multidimensionnelle de l’être humain. Elle prend ainsi en compte les aspects cognitifs, émotionnels, comportementaux, relationnels, spirituels de la personne, et dispose d’un grand nombre d’outils thérapeutiques issus des différents courants de la psychothérapie tout en laissant une place importante à la créativité du thérapeute.

Le thérapeute se doit de réaliser en lui sa propre intégration, pas seulement à partir de ses connaissances, mais surtout à partir de sa recherche intérieure personnelle, fusionnant ainsi en lui les différents étages de la conscience.

Implication du patient et alliance thérapeutique

L’implication et la détermination du patient, son intention sincère de collaborer au processus thérapeutique, son autonomisation progressive, sont indispensables pour un succès à court et long terme du processus thérapeutique intégratif.
L’alliance thérapeutique, faite de confiance et d’implication réciproque, est un autre aspect fondamental, favorisant la compréhension des mécanismes de personnalité délétères et la prise de recul indispensable à leur libération.

Trois postures thérapeutiques

La pratique de la thérapie intégrative se doit de respecter les trois « positions de vie » : les positions sociale, duelle et solitaire, qui ne peuvent se travailler que dans des cadres réels qui les constituent.

  • Le cadre duel : il s’agit du cadre de la séance individuelle, dans lequel le patient et le thérapeute créent une alliance thérapeutique intime et sécure.
  • Le cadre groupal : axé sur les aspects relationnels de la socio-thérapie.
  • Le cadre solo : par lequel le patient acquiert une autonomie par la pratique d’exercices d’intériorisation ou de méditation et s’exerce à l’observation de ses mécanismes de fonctionnement.

Les trois « positions de vie » se travaillant de façon spécifique et complémentaire, il est conseillé de les associer progressivement au cours du processus thérapeutique.

Vers la psycho-réalisation

Ces grands principes de la psychothérapie intégrative restent les éléments constitutifs de ma pratique, que j’ai simplifiés et précisés au sein de la méthodologie appelée psycho-réalisation.

Cette méthodologie inclut deux approches complémentaires : une approche de psychothérapie et une approche de méditation très profonde.

© Tous droits réservés - Françoise Douillet - Psychothérapie intégrative et psycho-réalisation