Psycho-réalisation

Il s’agit d’une méthodologie pratique, issue des grands principes de la psychothérapie intégrative, méthodologie qui se veut simple et précise, mais dont l’intégration demande une guidance thérapeutique rigoureuse.

Les deux approches conjointes méditation et psychothérapie permettent la mise en place d’un protocole précis, incluant deux démarches complémentaires et indissociables.

Une démarche méditative

Il s’agit d’une méditation profonde qui consiste à placer sa conscience sur des points précis de la tête, de la poitrine, du sacrum et des pieds permettant d’atteindre un état d’abandon véritable, y compris pour des personnes ayant des difficultés avec le lâcher-prise.

Cet état d’abandon facilité par cette méthodologie permet de contacter l’essence intérieure, la ressource du vrai vivant en soi, et la paix profonde qui en est la caractéristique.

En résulte la possibilité du placement d’un observateur ou conscience profonde à l’endroit de cette paix, posture de recul indispensable au processus de désidentification.

Un processus de désidentification

Le placement de l’observateur en paix profonde aide à reconnaître de façon claire et précise deux niveaux de conscience en soi :
– un niveau de conscience issue de l’essence de la vie ;
– un niveau plus périphérique, correspondant à la conscience ordinaire et lié aux mécanismes d’adaptation fonctionnels de la personnalité.

La conscience issue de l’essence devient alors observateur neutre et bienveillant de la scène offerte en périphérie par les comportements automatiques ou adaptatifs. Cet observateur est comme un spectateur assis dans son fauteuil, qui regarde le spectacle des agissements de sa personnalité, des plus communs aux plus perturbés.

Cette posture de recul permet de ne plus adhérer aux réactions émotionnelles gênantes et aux fonctionnements mentaux peu compatibles avec l’épanouissement intérieur.

Cette posture intérieure se précise au fur et à mesure d’une pratique guidée pas à pas. Observer n’est ni refouler, ni tenter d’annuler la présence des fonctionnements délétères mais seulement une prise de recul, un regard nouveau sur ceux-ci.

C’est ce processus intérieur de désidentification qui active une libération, à la fois des mémoires traumatiques, et des mécanismes de protection et d’adaptation engendrées par celles-ci.

Ce double processus de prise de recul et de désidentification ne peut pas être compris, il peut seulement être vécu en l’expérimentant à l’intérieur de soi. Il est accessible à tous, y compris à ceux qui n’ont jamais fait de psychothérapie.

Une libération en profondeur

La méthodologie ainsi décrite permet une libération en profondeur, y compris des mémoires et traumatismes très ancrés. Et au sein de la vie quotidienne, la sensation du « vivant en soi » reprend ses droits, avec ses caractéristiques de bien plus grande paix, de joie, et d’une approche bien plus simple de la vie.

Il s’agit d’un cheminement pour tous vers la réalisation intérieure.

© Tous droits réservés - Françoise Douillet - Psychothérapie intégrative et psycho-réalisation